Commune jumelée avec Janaillat (Creuse) et Ennery-en-Véxin (Val d’Oise)

© H. DECKER - 2001-2016 - Tous droits réservés                                           Contact                                                                                  Mentions légales

Bienvenue !

La Belle-croix (1460)
#

Mis à jour : 19 juin 2016

Subvention CCAS permis de conduire

Le CCAS attribue une subvention de 80 € aux jeunes de la commune....

A retenir

Retrait bons associatifs

Les bons associatifs sont à retirer en mairie  avant le 30 novembre..

Groupe vocal ARPEGE


Venez chanter avec nous…


Parcelles communales



   La municipalité propose à la location plusieurs parcelles …


lire la suite lire la suite lire la suite
lire la suite

Accès direct

Rétrospectives

 50ème Anniversaire JSO

 Berlin… il y a 40 ans

 Nouveau pont Barbier (ex Rapilly)

 Les 30 ans de Culture et Loisirs

 Expositions 1981 & 1984  Ennery… au fil du temps

 Voyage en Limousin du 21 au 25  août 2014

  Menton 2015 - Fête du citron

  Nice 2015 - Carnaval : la bataille de fleurs

Transports

 TIM Moselle

 Taxis

 Le village

 L’ Église

 Le château

 La famille de Heu

 Jumelages

 Le patrimoine

 Plaies vives du passé

 Expulsions 1939/1945

Économie

 Zones d’ activités

 Commerces

Secteur médical

 Urgences

 Acteurs médicaux

 Résidence Tour de Heu

Secteur sportif

 J.S.O. Ennery

 Sporting-Club

 Tennis-Club

 Voies vertes

   Visiteurs :                           

compteur gratuit

Située sur la rive droite de la Moselle, faisant partie de la communauté de communes Rives de Moselle, la commune d'Ennery est approximativement à égale distance de Metz et Thionville.


Commune dynamique, avec une population avoisinant les 2000 habitants, elle ne manque pas d'atouts aux niveaux infrastructures, écoles, commerces, poste, espaces sportifs, vie associative et petites et moyennes entreprises.


Le secteur médical est bien représenté avec docteurs, dentistes, kinésithérapeutes, orthophonistes, infirmiers et pharmacie.


 Un établissement pour personnes âgées est implanté au coeur de la localité avec, en son sein, une unité "Alzheimer".


La municipalité s'est lancée dans un vaste projet immobilier dans la ZAC des Bégnennes ; de nombreuses constructions sont déjà réalisées et  occupées, d'autres sortent encore de terre. Le programme d'immeubles collectifs est terminé. Un supermarché a été inauguré fin mai 2010 avec station service, restaurant-pizza et cellules commerciales.


Venant compléter le tout, un petit ensemble immobilier locatif (6 logements), destiné aux personnes âgées, est pleinement opérationnel.  La nouvelle pharmacie « Picasso » vient d’ouvrir face au Carrefour Markett. Jouxtant celle-ci, une maison pluridisciplinaire de santé a ouvert ses portes le 2 mars 2015 (trois médecins, six infirmières, une sage-femme  et deux kinés).


La commune s’est également dotée, depuis fin 2011, d’un bâtiment flambant neuf « la boîte à couleurs », destiné à l’accueil péri scolaire.


         Le nouveau pont Barbier a été inauguré le 23 mai 2014 et ouvert à la circulation le jour même ; un aperçu ici de sa déconstruction, reconstruction et inauguration.


 La mairie

 Ennery au quotidien

 Séances du Conseil

 Déchèterie

 Plan du village

 Comité des fêtes

 Associations

 Communauté Anne de Méjanès

 Vie scolaire

 Bibliothèque

 École de musique et de danse

 Club de l’ Amitié

 Afad

 Groupe vocal Arpège


   Le  torchon brûle entre le Sporting et la Ville


  Rien ne va plus entre le Sporting-club et la municipalité d’Ennery. Lundi soir, 13/06/2016, lors du conseil municipal, une cinquantaine d’adhérents de l’association ont vainement tenté de renouer le dialogue.


  Ennery, ses jolies maisons, sa petite place, ses commerces de proximité et ses entreprises florissantes… Bref, vu de l’extérieur, voilà une commune où il semble faire bon vivre. Mais derrière le beau vernis, un gros malaise fait de l’ombre à la carte postale. Un malaise qui, depuis quelques mois déjà, s’est installé entre la mairie dirigée par Ghislaine Melon et le président du Sporting-club, Michel Koenig. Pire, une guerre ouverte qui, lundi soir, jour de conseil municipal, a fini par éclater au grand jour.


  Il est 20 h 15. Sur la place Schuman, une cinquantaine de personnes s’est rassemblée autour de celui qui, il y a dix ans, a pris les rênes d’une structure créée dans les années 70. Grâce à lui et à la mise à disposition de locaux communaux, le Sporting-club est passé de quatre à douze sections.


  En octobre 2015, patatras ! « Sans avis ni préavis, on nous a supprimé des créneaux horaires pour le fitness au profit d’une nouvelle association », résume Michel Koenig.


  Et puis, ce sera au tour du judo d’officialiser son divorce avec le Sporting-club pour refaire sa vie en solo sous l’appellation Dojo Ennery 57 (lire RL du 13 juin).


  « Cette association n’existerait pas sans les garanties municipales d’avoir des créneaux horaires et un dojo. Nous, au risque de perdre une autre section, nous nous retrouvons sur du carrelage, dans une salle inadaptée… »


  Pas question de rester les bras croisés. Une pétition est distribuée, elle récolte 140 signatures. « Nous sommes venus l’apporter à Mme le maire et lui demander de créer une commission municipale pour enfin trouver un consensus », annonce Michel Koenig.


  20 h 30, en respectant les consignes de calme, les manifestants pénètrent dans la salle du conseil. Une incursion pas franchement appréciée de la part de la première magistrate. « Je ne peux qu’accepter autant de personnes que de chaises disponibles [24, NDLR]. Je suis désolée, mais les personnes debout doivent sortir […] Vous avez déposé votre pétition, vous n’aurez pas de commission… », adresse-t-elle sèchement à l’assemblée.



  Applaudissements mêlés de sifflets : les défenseurs de Sporting-club crient au scandale démocratique. Ce qui devait arriver arriva. Lasse d’avoir déjà assez discuté, Ghislaine Melon prononce le huis clos. Tout le monde dehors ! La presse itou. « Je ne m’étalerai pas, il y a déjà eu assez de commentaires… »


  20 h 45, les gendarmes arrivent sur la place Schuman. Au cas où, sait-on jamais…


Le chiffre : 665


  Ou le nombre d’adhérents, parmi lesquels 240 familles d’Ennery, que compte le Sporting qui, aux yeux de son président, « est une force pour le bien du village ». Après la suppression des créneaux horaires du fitness en octobre 2015, et si la menace qui pèse sur l’activité judo se confirme, l’association aura perdu deux de ses 12 sections et plus de 200 adhérents. « Au-delà des préjudices moraux, nous subissons un préjudice financier car toutes nos sections sont gérées solidairement  », se lamente Michel Koenig.


La phrase : « J’espère que le village retrouvera enfin sa quiétude »


  Dixit une des adhérentes du Sporting-club qui, lundi soir, n’a pas été la seule à être « choquée »par la vive réaction du conseil municipal. Telle une petite voix de la sagesse, elle appelle les uns et les autres à retrouver un terrain d’entente.C’est en tout cas le vœu affiché du président Koenig :  Envenimer les choses, ce serait contre-productif. La balle est donc dans le camp de Ghislaine Melon et de son équipe municipale.

  La Maison de services au public est inaugurée


  La Maison de services au public, ouverte depuis le 2 mai, a été inaugurée hier en présence de personnalités locales. Lieu d’accueil, d’information et d’orientation, on peut y faire de nombreuses choses.


  La Maison de services au public d’Ennery vient d’être inaugurée par Philippe Galmiche, directeur du Territoire de La Poste du pays messin, et Ghislaine Melon, maire de la localité. La structure est située dans les locaux de La Poste de la commune. Étaient présents Alain Carton, secrétaire général de la préfecture de la Moselle, Marie-Jo Zimmermann, députée de la Moselle et Jean-Louis Masson, sénateur.


  À compter de ce jour, les usagers de La Poste auront désormais accès aux services de la CPAM et de GRDF (Gaz Réseau Distribution de France.) La Maison de services au public, ouverte depuis le 2 mai, est l’aboutissement d’un travail mené conjointement par la mairie d’Ennery, la préfecture de la Moselle, La Poste, la CPAM et GRDF. Elle découle, par ailleurs, d’un partenariat national entre l’État et La Poste dont l’objectif est de mieux lutter contre les inégalités d’accès aux services publics et faire de cette maison un véritable lieu d’accueil, d’information et d’orientation à destination des usagers dans une logique de proximité.


  Virginie Pardot, chargée de clientèle à Ennery, a effectué une démonstration d’accès au site des différents partenaires des deux structures. Elle a indiqué les formalités réalisables en ligne et en direct de la maison de services, entre-autres, téléchargement d’un formulaire, création d’un compte personnel ou bien encore l’obtention de renseignements sur les différents services proposés. Une connexion wifi gratuite est aussi proposée.


  Ouverture du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h 30 ; et le samedi de 9 h à 12 h.




CM2 : leçon d’histoire à Verdun


  Les élèves des CM2 d’Ennery et d’Argancy se sont rendus à Verdun, dont ils ont visité les lieux emblématiques, tels que la citadelle, l’ossuaire, le fort de Vaux, ainsi que le nouveau mémorial de Fleury. Les enfants se sont montrés vivement intéressés par les nombreuses explications données. Ils ont été impressionnés par les conditions de vie des Poilus dans les tranchées et le nombre de victimes. La sortie était organisée conjointement par les municipalités, les enseignantes et le comité des anciens combattants Fédération Maginot.